À l'ère de la téléphonie mobile, cela devrait être facilement possible.

Chez de nombreux patients, les papules ne surviennent pas quotidiennement. Vous devez donc vous attendre à ne pas pouvoir montrer à votre médecin à quoi ressemble l'état de votre peau au moment d'une épidémie.

Lors de la photographie des lésions, veillez à les faire apparaître comme ils le font vraiment. De bonnes conditions d'éclairage (lumière du jour oblique, pas de flash, pas de néons), une distance suffisante (au moins 30 cm) et un fond sombre sont ici utiles.