Si des stimuli physiques tels que le froid, la chaleur, la pression, les frottements ou la lumière provoquent de l'urticaire, on parle d'urticaire physique ou plus précisément d'urticaire au froid, à la chaleur, à la pression, etc.

Vous différez donc entre les sous-formulaires suivants:

  • Urticaire factice
  • Urticaire au froid
  • Urticaire à la chaleur
  • Urticaire solaire
  • Urticaire de pression
  • Urticaire vibratoire

Dans toutes les sous-formes d'urticaire physique, de l'urticaire, des démangeaisons et d'autres problèmes d'urticaire surviennent en réponse à un stimulus physique, par exemple le froid ou la pression. Il est essentiel que l'urticaire physique ne se produise qu'après un contact entre la peau et le stimulus physique déclenchant respectif et que l'urticaire ne se produise que dans les zones cutanées irritées.

Urticaire factice

Le mot «factitia» vient du latin et est dérivé du mot «facere», qui signifie «faire». L'urticaire factice est donc une «urticaire fabriquée». L'urticaire factice est causée par le frottement, le grattage ou le frottement contre la peau. Cela affecte principalement les jeunes adultes. La moitié de toutes les personnes atteintes d'urticaire chronique présentent, au moins temporairement, des symptômes d'urticaire factice.
Ici, le test est très simple: si une spatule ou même juste un ongle est tiré sur la peau avec une légère pression, un gonflement est observé précisément dans les zones qui avaient été soumises à une pression de cette manière. Ce phénomène est également appelé dermographisme, car il est possible d'écrire sur la peau de cette manière.

triggers

La principale symptômes de l'urticaire factitia sont des ruches volatiles, des rougeurs et des démangeaisons. Plus rarement, des picotements, des morsures et des sensations de chaleur peuvent survenir. Les lésions cutanées ne surviennent jamais spontanément, mais uniquement dans les endroits où des vêtements serrés ont frotté sur la peau ou où le patient a gratté. La force des forces nécessaires pour déclencher varie considérablement. Dans le cas de certains patients, il suffit d'un léger brossage, dans d'autres cas, il faut un gros grattage pour provoquer des lésions cutanées.

Après avoir frotté ou gratté la peau, il y a un areddla peau (due à une augmentation du flux sanguin) et plus tardeddcercle fermé qui va bien au-delà du point de déclenchement, auquel se forme alors une des démangeaisons se produit. Au début, la papule est encore rouge. Cependant, il devient alors blanchâtre et après quelques minutes le tableau clinique est complet: une papule blanchâtre qui démange sur areddcercle fin s'étendant légèrement au-delà des points de déclenchement. Après un court laps de temps, les rougeurs s'atténuent quelque peu. Ensuite, la démangeaison devient plus faible et disparaît avec la papule.

Thérapie

Les options thérapeutiques disponibles sont très limitées. Il est important d'éviter les stimuli déclencheurs. Évitez de porter des vêtements moulants, irritants et irritants et des ceintures serrées. De plus, il vaut la peine d'abandonner certains médicaments tels que les analgésiques antipyrétiques (aspirine, ibuprofène, diclofénac), la pénicilline et la codéine. Sur le plan médical, l'urticaire factice peut généralement être bien contrôlée avec des antihistaminiques. Les démangeaisons nocturnes représentent la limitation la plus importante de la qualité de vie. Des antihistaminiques légèrement sédatifs (qui font fatiguer) pris avant d'aller au lit ou des crèmes antiprurigineuses peuvent aider ici.

Urticaire au froid

triggers

Parmi les urticaires physiques, l'urticaire au froid, à environ 15%, n'est pas rare. Dans les pays froids (Scandinavie), il est plus fréquent. Les femmes sont touchées deux fois plus souvent que les hommes. L'urticaire froide, cependant, est presque toujours chronique et dure en moyenne de cinq à sept ans. En cas d'urticaire au froid, le contact avec des objets froids ou de l'eau froide ou du vent déclenche la libération d'histamine à l'endroit où le froid affecte la peau. En quelques minutes, rougeur, gonflement et démangeaisons intenses résultent. L'évolution de la maladie est individuellement très différente; dans certains cas, il est déjà déclenché par des changements de température - lorsque la température passe de chaud à froid - dans d'autres, la température extérieure doit descendre en dessous d'une valeur déterminée, et d'autres ressentent déjà les symptômes lorsqu'ils boivent quelque chose de froid ou mangent de la crème glacée.

Les symptômes cutanés sont désagréables mais pas dangereux. Cependant, si de grandes zones de peau sont exposées au stimulus du froid, par exemple avec un plongeon dans l'eau froide, de grandes quantités d'histamine sont libérées. Les conséquences sont une augmentation du rythme cardiaque, une pression artérielle basse, un essoufflement et éventuellement un choc circulatoire - dans le pire des cas, sous la forme d'un choc anaphylactique.

Récemment, les soi-disant tentations sont devenues possibles. Celles-ci sont effectuées avec un appareil de test de froid spécial qui est capable de déterminer exactement, dans la plage de température de zéro à moins 45 degrés, la température à laquelle l'urticaire froide est déclenchée chez les patients.

Thérapie

L'urticaire froide est souvent causée par des maladies infectieuses. Parfois, d'autres allergènes ou stimuli peuvent provoquer les mêmes symptômes, entre autres, des additifs alimentaires (par exemple des colorants), des médicaments, des plantes, des poils d'animaux, des fruits et légumes pulvérisés, des piqûres d'insectes, une pression sur la peau, un effort physique. Ces stimuli peuvent, comme vous le voyez, être très diversifiés, de sorte que la recherche d'un stimulus déclencheur peut être très difficile.
Étant donné que les maladies infectieuses se produisent souvent en même temps que l'urticaire au froid, les antibiotiques peuvent être généralement utiles; une dose suffisamment élevée doit être administrée (éventuellement sous forme de perfusion). De plus, des antihistaminiques symptomatiques et des antagonistes des leucotriènes sont utilisés.

La thérapie dite de durcissement peut être utilisée comme une option de traitement sans médicament. Dans le traitement de durcissement (désensibilisation au froid), les patients sont exposés à des températures froides et à des bains répétés; cela a pour but de les habituer au froid.
Pour la prévention, des vêtements chauds, serrés et respectueux de la peau, y compris des gants, des chaussettes et des chaussures chaudes, sont recommandés. Les zones non couvertes du visage et les autres parties du corps exposées telles que les mains doivent être enduites d'une crème grasse. Une trousse d'urgence pour protéger la vie des patients contre un gonflement de la gorge potentiellement mortel (causé par des aliments et des boissons froids) est disponible.

Urticaire à la chaleur

triggers

L'urticaire due à la chaleur est le pendant de l'urticaire au froid; cependant, c'est extrêmement rare. La cause est inconnue; il y a probablement une sensibilité accrue des mastocytes à la chaleur. Les déclencheurs sont des objets chauds ou de l'air chaud. La température critique varie et est de 38 ° C à 50 ° C.
En général, les papules et les rougeurs cutanées n'apparaissent que là où la peau est entrée en contact avec une source de chaleur. Les symptômes ne persistent généralement que brièvement.
Le diagnostic peut être fait au moyen d'un test thermique. En mettant en contact la peau de l'avant-bras avec un tube à essai rempli d'eau à une température de 38 à 44 ° C. Les papules surviennent après 5 à 10 minutes dans le cas du type immédiat, après des heures dans le cas du type tardif.

Thérapie

Évitement de la chaleur. La thérapie symptomatique prophylactique de longue durée avec des antihistaminiques modernes est généralement couronnée de succès. Une option de traitement sans médicament, la thérapie dite de durcissement, peut également être utilisée ici. Dans le traitement de durcissement, les patients sont exposés à plusieurs reprises à la chaleur pour atteindre une accoutumance.

Urticaire solaire

triggers

L'urticaire légère ou urticaire solaire est l'une des urticaires physiques les plus courantes. Populairement appelée «allergie au soleil». Dans le cas de l'urticaire solaire, les papules et les démangeaisons caractéristiques de l'urticaire sont causées par la lumière, en particulier la lumière du soleil.

Les femmes sont plus souvent touchées par l'urticaire solaire que les hommes.

L'urticaire solaire touche principalement les jeunes autour de 30 ans. Mais il existe également des cas dans lesquels des personnes beaucoup plus âgées développent ce type d'urticaire. La durée moyenne de la maladie est d'environ 4 à 6 ans, mais des durées de la maladie de plusieurs décennies sont également décrites dans des cas individuels. Un cinquième des patients souffrant d'urticaire solaire souffre simultanément d'une autre forme d'urticaire, telle que l'urticaire factice ou l'urticaire à la chaleur.

Quelques secondes ou minutes après l'exposition aux UVA, aux UVB ou à la lumière visible, des démangeaisons de l'urticaire sont produites sur la peau qui a été exposée à la lumière. Rarement, les ruches surviennent jusqu'à des heures après l'exposition au soleil. La peau qui a été complètement protégée contre la lumière reste généralement exempte de symptômes. Cependant, les vêtements légers n'empêchent souvent pas complètement les rayons UVA et la lumière visible, de sorte qu'il peut arriver que l'urticaire solaire se produise également dans les parties «couvertes» du corps.

En utilisant des tests de lumière, on peut savoir si les personnes affectées ne réagissent qu'à une partie du spectre lumineux, c'est-à-dire si elles ne sont sensibles qu'au rayonnement dans une plage de longueurs d'onde spécifique.

Environ 60% des patients souffrant d'urticaire légère ne peuvent tolérer la lumière visible, environ 30% ne répondent qu'aux rayons UVA invisibles (longueur d'onde 340-400 nm) et une intolérance aux rayons UVB (280-320 nm) est encore plus rare.

Thérapie

Le diagnostic de l'urticaire solaire est possible grâce à des tests de lumière précis. Dans ce cas, la peau est irradiée avec une lumière de différentes longueurs d'onde pour déterminer la gamme de longueurs d'onde qui provoque l'urticaire. Les tests sont effectués avec des «escaliers légers» sur une peau normalement non ensoleillée, comme le dos ou les fesses. La cause ou le mécanisme exact par lequel les crises d'urticaire sont causées par l'irradiation lumineuse chez les patients souffrant d'urticaire solaire n'est toujours pas claire. On ne peut essayer de prévenir l'apparition de l'urticaire qu'en protégeant le malade de la lumière ou en atténuant les symptômes.

Le moyen le plus simple consiste à écrans solaires avec un SPF élevé et des filtres large bande. Ceux-ci ne sont efficaces que dans le cas des personnes qui réagissent à la lumière ultraviolette; ils ne sont guère utiles lorsque l'urticaire est initiée par la lumière visible.

Une autre option pour traiter les symptômes est la prise de antihistaminiques. Cela n'améliorera généralement que la tolérance à la lumière. Les patients très sensibles à la lumière qui réagissent après quelques secondes au soleil avec de l'urticaire bénéficient peu de cette thérapie. Les antihistaminiques inhibent uniquement les démangeaisons et l'urticaire, mais pas les rougeurs de la peau.

Une alternative est un traitement d'accoutumance à la lumière (durcissement). Un tel traitement a peu d'effets secondaires, mais il est coûteux. Dans cette thérapie, au départ, seules des parties du corps sont irradiées avec de la lumière à la longueur d'onde induisant l'urticaire individuelle ou avec une lumière UVA (durcissement UVA); plus tard, tout le corps est irradié. Dans le cas de certaines personnes atteintes, cela se traduit par une bonne tolérance au soleil déjà en quelques jours.

Urticaire de pression

triggers

Quatre à huit heures après que le patient a été soumis à une pression constante, agissant verticalement, une urticaire à pression (retardée) se produit, provoquant un gonflement profond et souvent douloureux qui peut persister entre huit et 48 heures. Cliniquement, l'urticaire de pression peut être associée à de la fatigue, des courbatures et une légère augmentation de la température. En tant que forme isolée, l'urticaire de pression, avec une part <1% de toutes les urticaires, n'apparaît que rarement; il est généralement associé à une urticaire chronique et se caractérise souvent par une longue histoire.

Les parties du corps soumises à des charges de pression, telles que les paumes, la plante des pieds, les épaules et le dos, sont principalement touchées. Les hommes sont touchés deux fois plus souvent que les femmes. L'âge maximal est de 30 ans. La durée jusqu'à la rémission spontanée est de six à neuf ans.
Principalement, le processus de diagnostic comprend le test de pression, qui est lu immédiatement et avec un délai de six heures.

Thérapie

Sur le plan thérapeutique, la répartition du poids sur une plus grande surface afin de réduire la pression est recommandée. Les bords doivent donc être évités. En outre, les patients souffrant d'inconfort au pied peuvent être aidés par des semelles spéciales. Des doses élevées d'antihistaminiques peuvent améliorer les symptômes.

Urticaire vibratoire

Survenant dans de nombreux endroits, l'urticaire vibratoire ou l'œdème de Quincke vibratoire localisé se produisent lors de fortes vibrations telles que celles qui se produisent lors de l'utilisation d'un marteau-piqueur. La cause est généralement claire.

Cette maladie est rarement observée, car seule une petite partie de la population est exposée à de si fortes vibrations.

En raison de la relation de cause à effet clairement reconnaissable, l'évitement des facteurs de causalité est le traitement de choix dans ce cas.