Assurer des soins rapides, équitables et complets

L’asthme sévère contribue de manière disproportionnée à des niveaux élevés de morbidité et de décès et augmente les coûts du système de santé. Il est responsable d’au moins 50 % des coûts totaux de l’asthme, bien qu’il ne représente qu’environ 3 à 10 % des cas.+1 L'asthme sévère, particulièrement lorsqu'il n'est pas maîtrisé, génère des coûts substantiels en raison de la perte de productivité, des décès prématurés et de l'utilisation élevée des ressources de santé.1 Par exemple, une étude canadienne a estimé que le coût de la prise en charge de l’asthme sévère est dix fois supérieur à celui de la prise en charge de l’asthme léger.3 Plus de la moitié des personnes souffrant d'asthme sévère vivent avec au moins trois autres maladies,4 ce qui augmente encore les coûts du système de santé.


Références:

  1. Nunes C, Pereira AM, Morais-Almeida M. 2017. Asthma Res Pract : 10.1186/s40733-016-0029-3
  2. Hekking PW, Wener RR, Amelink M et al. 2015. J Allergy Clin Immunol 135(4) : 896-902
  3. Sadatsafavi M, Lynd L, Marra C. 2010. Can Respir J 17(2) : 74-80
  4. Scelo G, Torres-Duque CA, Maspero J et al. 2024. Ann Allergie Asthme Immunol 132(1) : 42-53
  5. Price DB, Trudo F, Voorham J et al. 2018. J Allergie à l’asthme 11 : 193-204
  6. Formulaire national britannique. https://bnf.nice.org.uk/treatment-summaries/corticosteroids-generaluse/ [Consulté le 10/04/24]
  7. Haughney J, Winders TA, Holmes S et al. 2020. Adv Ther 37(9) : 3645-59
  8. Initiative mondiale pour l'asthme (GINA). 2023. Stratégie mondiale pour la gestion et la prévention de l'asthme.
  9. Chung KF, Wenzel SE, Brozek JL et al. 2014. Eur Respir J 43(2): 343-73